mardi 13 novembre 2012

Trente arpents de Ringuet

Trente arpents  Ringuet  Bibliothèque canadienne-française 328 pages


Résumé:
Euchariste Moisan a grandi sur une terre, la terre de son oncle. À 23 ans, il est temps pour lui de prendre épouse et de fonder une famille.  La mort de son oncle lui permet de prendre possession de la terre et c'est avec cette terre qu'il aura une relation fusionnelle pendant les 40 années suivantes. Jusqu'à ce que tout bascule.

Mon avis:
NE JAMAIS FAIRE LIRE CE ROMAN À DES ADOS.  À moins de souhaiter être accusé de cruauté mentale.  J'en aie lu des romans du terroir, bien souvent pour mon propre plaisir, mais celui-là, celui-là!  Y'en avait marre d'entendre parler de la terre!  De la terre, de la terre, des paysans, de la terre, des travaux agricoles, de la terre et encore de la terre!  Marre à la fin!  Euchariste Moisan n'est pas un personnage agréable.  Sûr de ses certitudes, il n'accepte pas les remises en question, il croit qu'il a toujours raison et vit comme si la Terre tournait en fonction de lui-même.  Et de sa terre également.  En fait, ce que j'ai le plus aimé dans ce livre, c'est la préface qui était vraiment intéressante.  Pour le reste, à un moment donné, j'ai décroché.  C'était un peu trop répétitif à mon goût.  La fin, quand on parle de la vie en ville aux États-Unis m'a davantage plu car elle montrait le contraste immense entre la vie sur la terre et la vie ailleurs, que jamais Euchariste n'aurait pu soupçonner.  Et aussi l'écart immense qui s'est creusé entre les gens de la terre et les gens de la ville, où la vie change beaucoup plus vite.  Ce roman n'est pas sans qualité, mais qu'est-ce que ça a mal vieilli!  Ennuyeux comme les pierres pour le lecteur d'aujourd'hui!  Contrairement à d'autres, qui faisaient l'apologie de la vie sur la terre, celui-ci montre la perte de sens de ce lien entre la terre et les hommes à cause de la modernité.  Peut-être ce qui fait sa force, peut-être ce qui fait sa faiblesse.  En tout cas, la chute finale du personnage d'Euchariste ne m'a pas plu.  C'est ce qui m'a fait décrocher.  En tout cas, je suis contente de l'avoir lu, ne serait-ce que pour ma culture personnelle!

Ma note 3/5

2 commentaires:

  1. Rien à voir avec ce livre, juste trois petits mots
    JOYEUX ANNIVERSAIRE PROSPERYNE. Je ne pouvais pas laisser passer cette date sans te le souhaiter vile lâcheuse .... (mais moi aussi je lâche de plus en plus), que cette année te soit belle, belle, belle, et chaude et lumineuse .... et tout et tout. Bisous
    Joëlle/zeta.

    RépondreSupprimer
  2. Ah merci Joëlle! Quelle joie d'avoir de tes nouvelles! Et oui vieille branche! J'avance aussi tranquillement en âge! Merci pour tous tes souhaits!

    RépondreSupprimer